D’Autray

Un aperçu de la MRC D’Autray

La MRC de D’Autray est située au sud-est de la région de Lanaudière. La MRC compte trois principaux pôles urbains, soit ceux de Lavaltrie, de Berthierville et de Saint-Gabriel. Elle est composée de 15 municipalités et couvre un territoire de plus de 1 240 kilomètres carrés, borné au sud par le fleuve Saint-Laurent, sur une distance de plus de 40 kilomètres, et au nord par les Laurentides. Elle est la deuxième plus vaste de la région et sa population représente 8,6 % de celle de Lanaudière. Sa localisation est stratégique : à mi-chemin entre Montréal et Trois-Rivières, elle se trouve également à proximité des pôles urbains de Joliette et de Sorel.

En 2012, la municipalité de Lavaltrie comptait à elle seule 31 % de la population de la MRC de D’Autray. La population de la MRC se situe ainsi à plus de 50 % dans les villes de Lavaltrie, Lanoraie et Berthierville. La majorité des organismes et services se situent dans les villes principales des pôles de la MRC, c’est-à-dire à Berthierville, à St-Gabriel, à Lavaltrie et à Lanoraie.

CLDS de D’Autray

Le Comité local de développement social de D’Autray (CLDS) de D’Autray est une table de concertation inter et multisectorielle regroupant des acteurs socioéconomiques des trois pôles de la MRC.

Depuis 2016, le CLDS de D’Autray se préoccupe de la lutte à la pauvreté en lien avec le logement, la sécurité alimentaire, le transport, l’accès à la culture et aux loisirs, l’éducation, l’accès aux services de proximité, l’aide aux aînés et la concertation intersectorielle pour le développement social.

À la suite des divers échanges et de présentations d’initiatives inspirantes, certains enjeux semblent s’imposer pour l’ensemble du territoire : la pénurie de main d’œuvre, le manque d’emploi de qualité et la persévérance scolaire.

Le CLDS de D’Autray souhaite maintenant analyser comment il peut soutenir les trois pôles territoriaux de la MRC afin de pouvoir travailler sur les enjeux reliés à la pauvreté et aux inégalités sociales.

Défis particuliers :

Depuis 2007-2008, le taux de décrocheurs a diminué dans toutes les MRC de Lanaudière, à l’exception de celle de D’Autray. De plus, à première vue, les données sur le revenu médian d’emploi des hommes de 25-34 ans n’ayant pas de diplôme ne semblent pas si défavorables à ceux-ci. En effet, l’écart de revenu médian, par rapport aux hommes ayant uniquement un diplôme d’études secondaires, n’est que d’environ 2 900 $. Ainsi, à court terme, les hommes de 25-34 ans déclarent un revenu d’emploi comparable. Un manque d’emplois de qualité et bien rémunérés est donc un obstacle de plus dans cette MRC.