Sécurité alimentaire

Ce que la TPDSL  fait :

  • Anime le comité régional en sécurité alimentaire de Lanaudière et assure la liaison de ses comités de travail
  • Co-construit le plan d’action régional 2018-2020
  • Participe aux rencontres du Plateau Lanaudois intersectoriel – PLI
  • Participation à Étude Parcours de la Chaire – Approches communautaires
    et inégalités de santé
Comité régional en sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire se définit comme « le fait de favoriser l’accès à une alimentation saine, adéquate, abordable et suffisante, en respect de l’environnement, et de favoriser le développement des habiletés culinaires et des connaissances nutritionnelles » (TPDSL, nov. 2011). Selon le Cadre de référence en sécurité alimentaire du ministère de la Santé et des (&rbsp;) Services sociaux du Québec(2) (MSSS), le concept de sécurité alimentaire signifie que :

  • chacun a, à tout moment, les moyens tant physiques qu’économiques d’accéder à une alimentation suffisante pour mener une vie active et saine;
  • l’aptitude de chacun à acquérir des aliments est garantie;
  • l’accès à une information simple, fiable et objective qui permet de faire des choix éclairés est assuré;
  • les aliments proprement dits sont satisfaisants sur le plan nutritionnel et acceptables sur le plan personnel et culturel;
  • les aliments sont obtenus d’une manière qui respecte la dignité humaine;
  • la consommation et la production d’aliments reposent sur des valeurs sociales à la fois justes, équitables et morales;
  • les aliments sont produits et distribués d’une manière respectueuse d’un système agroalimentaire durable.

Les déterminants de la sécurité alimentaire

Selon le MSSS, les déterminants peuvent être soit individuels, soit collectifs.
Les déterminants individuels, tels que reconnus par le ministère, sont les suivants :

  • un faible revenu;
  • un faible niveau de scolarité;
  • la monoparentalité;
  • l’appartenance à une communauté ethnique minoritaire;
  • l’appartenance à un ménage de grande taille.

Les déterminants collectifs, quant à eux, sont :

  • l’environnement interpersonnel et social (surtout la famille);
  • l’environnement physique (proximité et transport);
  • l’environnement économique (le pouvoir d’achat et le coût des aliments);
  • les politiques publiques (revenu, logement, transport, système alimentaire durable, etc.).

Bref historique

Depuis 2005, la Table des partenaires travaille en étroite collaboration avec la Direction de santé publique de Lanaudière sur la question de la sécurité alimentaire. Cette collaboration a donné lieu, en 2006, à une recherche-action et à un forum régional sur les préoccupations et solutions en sécurité alimentaire.

La concertation en matière de sécurité alimentaire a permis de réunir de nombreux acteurs multisectoriels au sein d’un comité régional coordonné par la Table des partenaires. Celui-ci s’est doté d’un plan d’action quinquennal (2007-2012) dont le but était « d’améliorer la sécurité alimentaire des Lanaudois et Lanaudoises dans une perspective de développement durable ».

En plus du comité régional en sécurité alimentaire, la Table des partenaires s’est également associée au Plateau Lanaudois Intersectoriel issu du Plan d’action gouvernemental de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids 2006-2012, Investir pour l’avenir et de Québec en Forme.

Finalement, en janvier 2015, la Table des partenaires, en collaboration avec la Direction de santé publique et le Regroupement local de partenaires de D’Autray en forme, a organisé une journée de réflexion sur la sécurité alimentaire. La journée, qui commençait avec un partage d’information, servait essentiellement à trouver des pistes d’action afin de créer des environnements favorables à une saine alimentation pour toutes et pour tous dans Lanaudière. Les propositions amenées ont été étudiées par le comité régional en sécurité alimentaire afin de rédiger un plan d’action régional 2015-2018 qui permettra de mettre en place des actions concrètes et durables pour réduire les inégalités sociales et de santé, favorisant ainsi la sécurité alimentaire dans Lanaudière.

Nous en sommes maintenant à un troisième plan d’action en sécurité alimentaire et ce dernier s’échelonnera de 2018-2020.

Pour  plus d’information : charlene.guertin@tpdsl.org