Accueil

Le plus beau métier des hommes est celui de les unir.

Antoine de Saint-Exupéry


À la Une

Nous vous suggérons plusieurs documents à consulter dans le cadre de la COVID-19 dont les Mesures d’aide.

Mot de la TPDSL en ce 6 juillet

NOURRIR LANAUDIÈRE, une concertation en pleine expansion 

L’année 2020 ne fait que commencer, mais elle est déjà tristement célèbre pour sa pandémie de COVID-19. Heureusement, de bonnes nouvelles viennent aussi illuminer le ciel lanaudois. L’une d’elles concerne la sécurité alimentaire de la région : le démarrage de la concertation «NOURRIR LANAUDIÈRE».

Depuis 2005, les différents partenaires de la région se préoccupent de sécurité alimentaire. Au fil de ces années et avec la mobilisation de plusieurs instances de concertation, de nombreuses initiatives ont été mises en place afin de contrer l’insécurité alimentaire des lanaudois.

Malgré tout le travail accompli, ce sont 60 000 lanaudois, dont plus de 20 000 enfants qui vivent encore de l’insécurité alimentaire sur le territoire. Ce constat a amené les partenaires à réfléchir et à agir différemment.

Au Québec, plusieurs territoires s’organisent autour du concept de « système alimentaire durable » et remarquent des impacts positifs sur la santé, la sécurité alimentaire, l’économie, la culture et l’environnement de leur région.

C’est dans cette visée que le Comité régional en sécurité alimentaire (CRSÉA) de la Table des partenaires du développement social de Lanaudière (TPDSL) et le chantier Saine alimentation pour tous (SAPT) du Plateau lanaudois intersectoriel (PLI) ont décidé d’unir leurs forces. NOURRIR LANAUDIÈRE a ainsi vu le jour.

Grâce à l’accompagnement de Vivre en Ville et à l’expertise de différents acteurs du milieu, cette concertation constituée de près de vingt-cinq partenaires, souhaite développer, structurer et opérationnaliser le Système alimentaire durable lanaudois.

Qu’est-ce qu’un Système alimentaire durable?

Un système alimentaire durable est un réseau de collaborations territoriales qui intègre l’ensemble du cycle de vie des aliments dans le but d’accroître la sécurité alimentaire et la santé nutritionnelle d’une population sans compromettre les bases économiques, sociales et environnementales nécessaires à celles des générations futures.

Bonne semaine!
Charlène Guertin

 

FIL FACEBOOK